Présentation

Festival Mamers en Scène:

Le festival Mamers en Scène vient s‘intercaler entre 2 manifestations culturelles majeures : Le cinéma avec Mamers en Mars et la musique avec le Festival le son des Cuivres en juillet. Il vise à promouvoir la culture et le patrimoine à Mamers et dans le Saosnois.

La manifestation est organisée dans et autour du Théâtre Municipal. Avec les Halles, il est un monument emblématique de Mamers. Sa configuration résulte d’une longue tradition du spectacle vivant. Il se prête donc parfaitement à des représentations théâtrales.

 

Parrain de l’édition 2018 : Jean-Paul BORDES

Jean-Paul BORDES

Portrait © Bruno PERROUD

Vive donc la deuxième édition de Mamers en scène !
Je suis autant touché que fier d’en être le Parrain… Et presque étonné de cet honneur… !
Ma carrière, comme on dit, aurait donc peut-être dépassé les frontières de Paris, pour que le bruit en vienne jusqu’à vous ? Merci à vous tous en tout cas de m’avoir choisi, car depuis vingt ans la Sarthe est ma seconde patrie, et cette double vie avec la Capitale me plaît infiniment, en bon gémeaux que je suis… !

Peut-être savez-vous aussi que depuis quarante ans bientôt je m’efforce de réaliser mon rêve d’acteur et qu’au fond je vous ressemble… ? Après quelques soixante pièces et des rôles magnifiques, je dis merci tous les jours de faire du théâtre comme un bon artisan, de cette chance inouïe d’être sur les planches, et d’y être reconnu…

A travers vos folles journées de Juin, c’est moi que je viens voir… Vous êtes le miroir du jeune homme que j’étais, qui voulais tant faire « ça «… A travers vous, c’est lui que je viens retrouver, avec ses premiers cours de comédie, ses premiers pas, ses premiers tracs, ses premiers émois, succès , échecs… C’est votre lumière, votre pureté, votre amour de ce métier dont j’ai besoin pour me souvenir encore et toujours que j’aime moi aussi passionnément le théâtre…
Alors, je compte sur vous !

Comme vous pouvez compter sur moi, car je viens vous parrainer comme un frère… !
Dans «Michel-Ange et les fesses de Dieu«, la pièce de Jean-Philippe Noel, mon compagnon, que je viens de jouer et mettre en scène à Paris ( et qui lui vaut d’être nommé Meilleur auteur aux Molières 2018 ! ), l’auteur fait dire au pape jules II, découvrant enfin la fresque du plafond de la chapelle Sixtine : « C’est peut-être l’Art qui a inventé les Dieux… »
Alors que les Dieux du théâtre vous remercient tous d’avance, chers artistes que vous êtes, ils n’ont qu’à bien se tenir… Sans vous, ils n’existeraient pas… !

Frappez les trois coups et que la fête commence…